Les arbres au fil des temps


La conférence de Michel Peltier s'intitule en fait "Plantes australes en Val de Saire", on pourrait dire première partie.
En effet, Michel Peltier a introduit ~350 plantes dans son "Jardin du Bourg"  d'Anneville-en-Saire dont les 2/3 de plantes de l'hémisphère austral. Parmi ces dernières, une cinquantaine ont été choisies dans la première moitié de la liste alphabétique. Ainsi, il en reste donc encore beaucoup à choisir dans les tiroirs, en considérant la seconde moitié des plantes australes, plus celles de l'hémisphère nord. A envisager pour d'autres présentations.


La taille des arbustes d'ornements

par monsieur Pascal Prieur



Travaux d'hivernage

C.R par Jacques Fréné

C'était le thème de la causerie de François FOSSEY

Nous sommes le 23 Novembre,il est 14.heures40 et François l'homme qui remplit les salles
( 31 présents et il nous manque des chaises ) fait sienne la maxime de LAVOISIER :
"Rien ne se perd,rien ne se crée,tout se transforme "
Nos jardins , petits ou vastes , pourraient vivre en autarcie si nous récupérions leurs matières
organiques en totalité et si nous la réutilisions sur place.
Accomplissons des gestes simples :
-Employons des feuilles mortes
   ( évitons celles qui sont très épaisses )
-Préparons du compost avec les débris végétaux
    ( écartons les plantes malades et les adventives en graines )
-Mettons en place du paillage
   ( les fougères sont parfaites )
-Couvrons le sol avec du B.R.F.
   ( attention à la faim d'azote )
Voila les travaux qui nous assisteront pour assurer la protection de nos plantes car très
prochainement nous aurons du froid.
Alors................
     1° Préparons l'hivernage de nos végétaux
          2 écueils à éviter  - les basses températures
                                          -l'eau stagnante au niveau des racines
     a/ plantes annuelles. Certaines gèleront alors que les voisines,bien apprêtées, ne souffriront pas
     b/plantes vivaces.Peut-être ont-elles besoin d'être taillées,préparées pour affronter le gel et le vent
     c/plantes frileuses. Elles seront rentrées dans la maison ou dans les serres.
     d/les fuchsias. Certains rabattus vivent bien l'hiver dehors d'autres subiront le traitement des "frileuses"
     e/les bulbes d'été.Ceux qui peuvent rester en place , dans nos régions , font parfois le bonheur des
         ravageurs.Il y a ceux qui sont déterrés , séchés , triés et étiquetés
     f/ les rosiers.Nombreuses interrogations et longues discussions.
          Faut-il tailler en Novembre , en Janvier , en Mars ?
           Les débats deviennent vifs , les arguments se choquent , on ergote , on discutaille.
           Autour de la table les présents expliquent leurs méthodes qui apportent de bons résultats !
           Chacun défend sa technique qui lui donne entière satisfaction !
           Une conclusion hâtive : faites n'importe quoi ! le succès est assuré !
            Pour trouver la bonne façon de faire la synthèse effectuée par un homme "ordinaire"il prendra
             en compte :la situation du jardin  -bordure de mer
                                                                          -à l'abri des vents mauvais
                                                                           - sur les hauteurs
                                     -la nature du sol - argileux , sablonneux , humide
                                     - le type des rosiers
                                     - le taux de réussite 100%  50%  20% ?   
             Voilà les paramètres avancés pêle - mêle dans le brouhaha
     Mon voisin , lui aussi " écouteur ", m'apprend que depuis 40 ans il taille ses rosiers buissons ( il en a 120
     de 90 variés différentes ) en Novembre à " hauteur de botte " ce qui lui permet de voir venir.
          - si l'hiver a été rigoureux : en Mars il effectue des "rafraichis "
          -si l'hiver a été doux : il laisse en l'état .
       Ses rosiers grimpants et lianes sont écourtés à la même époque et de la même manière.
         François obtient le silence et continue ....
          g/ Les tropicales seront rentrées en serre chaude
           h/ Les orchidées Si elles sont sorties il faut les rentrer
            i/ Les succulentes. Les rustiques restent dehors , les autres rentrent à l'abri.
     2°/ Combattre l'humidité constante.
          Les plantes ne supportent pas que leurs racines baignent dans l'eau.
          Au jardin il faut drainer
          A l'abri , dans les serres ou au logis , le fond des  contenants seront surélevés ,l'eau pourra ainsi s'évacuer
          Il est possible de récupérer une plante flétrie qui a soif mais celles dont les racines ont pourri sont
          condamnées .
     3°/Utilisation du voile. Un voile synthétique de bonne qualité en une épaisseur suffit dans nos régions
     4°/La neige. La neige assure une bonne protection pour les plantes en cas de très fort gel ,
          mais son poids peut briser les branches en cas de fortes précipitations.
Et...............Plus de questions
Avec un dernier trait d'humour François met un point final à son exposé.
Tous,nous l'applaudissons pour le remercier.
                                                                               °
                                                                             °   °
Rose
, notre Présidente , arrive avec ses cadeaux
L'un pour François
L'autre pour monsieur Francis RENOUF qui le Samedi 21 Novembre a captivé la douzaine d'adhérents
de A.J.C. lors de la découverte de l' HERBIER, à la Société des Sciences de CHERBOURG.
                                                                                  °
                                                                                °   °
Puis c'est l'heure des douceurs
Des gâteaux tous délicieux .
          Merci ROSE , Bernadette DEFFONTAINES , Marcelle GROULT et Annie HAMEL.    


A la découverte des pommes du nord Cotentin

par Jacques Fréné

On a croqué la pomme à Saint Sauveur le Vicomte

Il est 14 heures 30 .
Sur la place de la mairie de Saint Sauveur le Vicomte,deux gaillards
appareil photo en bandoulière et bloc-notes en main,bavardent en
faisant les cent pas.
" Je t'assure mes renseignements sont bons....c'est un type bien placé
qui m'a informé ".......
" J'espère que la délégation sera importante...et de qualité ...."
" bon scoop !! "
Pas loin,Monsieur le Professeur POMME attend ses hôtes.
Qui attend- t-on ?
Les voilà !
Une,deux.....Huit,neuf....treize,quatorze voitures se rangent devant la
la mairie
En  descendent :
Madame la Présidente,Monsieur le Trésorier,Monsieur le Secrétaire du
service des relations extérieures et de nombreux adhérents de base de
l'Association ART et JARDINS du COTENTIN . Je vois également le mari
de Madame la Secrétaire administrative.
Oui Madame  !   Oui Monsieur !  ils sont 24 !!
Mais pourquoi la Presse ?
On chuchote que les membres de cette Association importante viennent
entendre  Monsieur GILBERT  MARTIN 
ils discuteront de pomologie dans les deux vergers de la ville
de Saint Sauveur le Vicomte .
Ici la valeur de cette assemblée est connue et reconnue !
Il est notoire que le nombre conséquent de membres,leurs qualités,l'amitié
qui les lie y sont pour beaucoup.
Ce déplacement est important.Les délibérations porteront sur :
- Les Pommes sont-elles romaines ?
- Les Pommes proviennent-elles d'Asie Centrale ?
- Les Pommes ont-elles transité par l'Espagne ?
-Qu'en était-il à l'époque de Gilles de GOUBERVILLE  ?
.......Voici quelques points débattus cet après-midi .

Deux heures plus tard les A.J.C. quelque peu fatigués  rentrent en salle pour
faire la synthèse des débats........
....C'était bien.....Rudement bien.....Très détaillé....Mais aussi très anecdotique
Monsieur MARTIN intarissable.

Merci Monsieur  MARTIN .

L'auteur de ce papier a certainement enjolivé la réalité.


Le fer au jardin

« C’est en forgeant ….»

 le 15 septembre 2015

14 heures 30  33 présents.

Mick et Jean-Pierre  nous accueillent.

Tout le matériel du forgeron est  en place devant la maison y compris la traction avant Citroën qui est déjà un bel exemple de chaudronnerie-tolerie.

 

Nous visitons d’abord le jardin pour faire connaissance avec les réalisations de Jean-Pierre .

Commentaires techniques sur la fabrication de sa gloriette, le pont, les arcades qui ouvrent une nouvelle perspective au jardin, que de la belle ouvrage !

 

Les travaux pratiques ; cintrage à froid de fer cornière, exécution  d’un cercle en fer plat et Jean-Pierre nous tourne un fer carré serré dans un étau et caché dans un tube .une fois le tube dégagé  nous apparaît une magnifique torsade, admiration !

 

Après le froid, le chaud, la forge est allumée, harnaché d’un  tablier de cuir  le forgeron  s’empare d’une barre  fer  et après  force coups de marteau  sur le métal rougi, Jean-Pierre nous présente une volute sorte de lourde crosse, quelqu’un propose d’en faire don à l’évêque de Coutances, sympa !

 

Goûter bien mérité après tant de débauche d’énergie

 

 

Fin du rendez-vous, encore merci à nos hôtes

 

C.R André Charlot



La permaculture

Nous étions 18 curieux   réunis à Taillepied pour écouter Thomas Novince  nous faire part de son expérience de 9 ans en permaculture.

 

9 ans pour débroussailler les lieux   avec l’aide de trente chèvres , former ses parcelles , construire sa maison,  la serre ... ,

 

Présentation de la jument, l’ânesse, les oies ,les canards et poules qui ont une part active dans l’exploitation de Thomas.

 

Après notre passage intéressé dans les fraisiers implantés sur copeaux de bois (photo) et qui forment le toit végétalisé d’une fromagerie, nous avons traversé la serre , cultivée en partie , en couches chaudes . Piments , arachides, curcumas, réglisses...étonnant!. La visite se termine par un champ cultivé en buttes couvertes de légumes mélangés.

 

Même le gouter sucré salé fut insolite,  palets de dame de Christiane  tartinés au fromage de chèvre frais de Thomas. Le tout arrosé d’un pétillant de sureau !

 

18 heures , il est temps de rentrer

 

 

CR André Charlot



Château de Tocqueville


Le 30 juillet 2015

Nous étions 44 visiteurs, pas mal ! dans une période traditionnellement neutralisée par AJC



Journée au Tourp                                                     Le 17 mars 2015